Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de David Debruyne

Respect de l’ordre public : oui à la fermeté, non à l’outrance !

8348-edito cope conseil national-440x480L'édito de Jean-François Copé, secrétaire général de l'UMP, du vendredi 17 décembre 2010

 

Jamais je ne transigerai avec le respect des lois de la République ! Notre vie en société repose sur le respect des lois qui sont l’expression de la volonté générale. Sans quoi, il n’y a plus de vivre-ensemble possible.

Et de ce point de vue, la banalisation des prières de rue a évidemment un caractère choquant. Entendons-nous bien, il ne s’agit pas d’une manifestation exceptionnelle, d’une fête annuelle… Non, il s’agit d’une situation qui se répète toutes les semaines et qui conduit à paralyser pendant plusieurs heures tout un quartier, ses rues, ses commerces… C’est évidemment inacceptable. Et pas simplement d’un point de vue légal.

Mais, une fois qu’on a dit cela, que fait-on ? La technique usée du FN qui consiste à faire de l’outrance, là en comparant cette situation à l’occupation nazie, n’apporte aucune solution… Rien de surprenant, le FN ne cherche jamais à résoudre les difficultés, les problèmes des Français, pour une raison simple, il en vit ! C’est l’illustration classique : le FN dénonce avec violence un fait divers, mais derrière, il n’apporte surtout aucune solution. Le FN ne veut pas de prière dans les rues, mais il refuse aussi la construction de lieux de culte. On voit bien où est l’impasse…
Rappelez-vous sur l’interdiction de la burqa ! Le FN nous expliquait qu’une loi d’interdiction était inutile… Pour le FN rien n’était pire que de régler le problème ! Cela lui donnait un scandale de moins à dénoncer !

Notre responsabilité à droite, ce n’est pas de dénoncer, c’est d’agir ! Nous avons adopté une loi d’interdiction de la burqa ! Nous expulsons les Imams extrémistes ! Notre message est clair, les extrémistes qui veulent tester la République n’ont pas vocation à prospérer en France !
Mais pour avoir une réponse équilibrée, nous devons aussi permettre à nos compatriotes musulmans d’exercer leur culte dans des conditions décentes, comme pour toute autre religion. Cela suppose la construction de lieux de cultes adaptés qui respectent la loi de 1905 – la République ne subventionne aucun culte - et les normes d’urbanismes locales.

Il n’est pas question de transiger avec les valeurs de notre République : la République française aime tous ses enfants, mais en contrepartie, tous ses enfants doivent la respecter, et osons le mot, l’aimer. C’est une condition du vivre-ensemble et de la cohésion sociale. Avec l’UMP, nous la défendons avec fermeté

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article